Consultations

11 bis - 13 Bd Raspail
75007 PARIS

Téléphone

01 45 89 99 45

TECHNIQUES DE CORNEOPLASTIE POUR REGULARISER, APLATIR ET STABILISER UN KERATOCONE

MISE EN PLACE D'UN ANNEAU INTRACORNEEN

Topographie d'un kératocône avant pose d'anneaux intra cornéens
Plan du traitement par Anneaux Intra cornéens
Topography comparative apres pose d'un anneau intracornéen. Plus la zone est bleue, plus elle a été aplatie.
OCT Cornéen montrant les Anneaux
Anneaux intracornéens mis dans la cornée il y a 5 ans (très bonne tolérance)
Autre exemple d'aplatissement de la cornée après ICR (Plus la couleur est bleue, plus la cornée est aplatie).
Publication sous forme de Poster présenté au Congrès "Eurokératocône II" Bordeaux 23-24 Septembre 2011

ANNEAUX INTRA-CORNEENS

Mettre des ANNEAUX INTRACORNEENS consiste à glisser dans l'épaisseur de la cornée un petit anneau dont la forme, la longueur et l'emplacement dans la cornée sont calculés avec précision selon des nomogrammes spécifiques.
Un petit tunnel circulaire de un millimêtre de largeur est fait avec un laser femtosecondes (le même laser que celui utilisé pour faire la découpe du lenticule des lasiks, mais en mode différent). Le diamêtre, la largeur, la position du tunnels sont faits avec une très grande précision par ce laser. Une petite incision de un millimêtre permet de glisser un ou deux anneaux dans le tunnel.
Ces anneaux modifient la forme de la cornée et augmentent sa résistance et sa stabilité.
L'intervention se passe sous anesthésie topique par collyres. Elle est indolore et dure quelques minutes.
Les suites opératoires sont simples.
L'amélioration de l'acuité visuelle peut être acquise le lendemain ou prendre quelques semaines.
Les complications sont rares mais il peut y avoir dans de rares cas une absence d'efficacité, une mauvaise tolérance,voire exceptionnellement une infection. Une surveillance rigoureuse doit être faite dans les suites opératoires.
Il faut aussi ne pas mettre la tête dans l'eau de la mer ou de la piscine pendant 3 mois environ pour ne pas risquer de provoquer une infection.
En cas de complication ou d'intolérance, les anneaux peuvent être enlevés, cette technique est réversible, ce qui représente un avantage.
Le recul de cette technique est de plus de huit ans.
En général on obtient une stabilisation de l'évolution et une amélioration de l'acuité visuelle.
Le plus souvent des lunettes ou des lentilles sont néanmoins nécessaires car il ne s'agit pas d'une chirurgie réfractive mais du traitement d'une pathologie dont la priorité est la stabilisation et l'amélioration de l'acuité visuelle.
Il est possible de faire un Cross Linking en même temps que des anneaux intracornéens ou avant ou après en fonction du stade et de l'évolution du kératocône.
Si une greffe de cornée est néanmoins nécessaire, les anneaux n’empêchent pas de la faire.

Retour à la page d'accueil.