CATARACTE

IMPLANTS MULTI FOCAUX et/ou à PROFONDEUR DE CHAMP

La décision de mettre les implants multi focaux et de choisir le type d’implant multi focal ne peut se faire qu’après un bilan extrèmement complêt de l’oeil à opérer avec vérification
– de la normalité de la forme de la cornée,
– de la rétine maculaire qui ne doit pas présenter des anomalies à type de drûsens,
– du nerf optique qui ne doit pas avoir d’anomalie glaucomateuse ou vasculaire
– de la qualité des larmes car une sécheresse oculaire marquée fausse les calculs de l’implant et diminue l’efficacité des résultats.
– du diamêtre de la pupille car l’efficacité de certains implants dépend du diamêtre de la pupille.
– Il faut aussi se renseigner avec précision des habitudes et des besoins de conduite des patients, ces implants pouvant entrainer des halos nocturnes.
Ces implants multifocaux ne doivent pas à ce jour être proposés et conseillés systématiquement avant que les examens ne soient faits et que leurs résultats montrent qu’il est possible de mettre ce type d’implant.
Néanmoins, lorsque le bilan montre qu’il est possible de choisir un implant multifocal, il ne faut pas hésiter à le poser si le patient le souhaite.

Les implants corrigeant la presbytie (multi focaux et à profondeur de champ) présentent un grand intérêt pour une suppression quasi complète des lunettes.
Les implants multi focaux ont fait de grands progrêts techniques en particuliers les implants tri focaux qui donnent une bonne vision de loin, intermédiaire (écrans d’ordinateur) et de près.

Les implants mono focaux sont pris en charge par la Sécurité Sociale.

Les implants Multi focaux, à profondeur de champ, toriques ne sont pas complètement pris en charge par la Sécurité Sociale. Le surcout est pris en charge par votre mutuelle ou non.

Un devis vous sera remis si vous choisissez un implant « prémium ».