CHIRURGIE RéFRACTIVE

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER EXCIMER

La chirurgie réfractive cornéenne permet de corriger les défauts de la vue nécessitant le port de lunettes : la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie, la presbytie en utilisant un Laser Excimer capable de modifier la forme de la cornée ce qui modifie le pouvoir de réfraction de la cornée.
Il faut aplatir la cornée pour enlever la myopie et la cambrer pour enlever l’hypermétropie de sorte que la focalisation des images regardées par l’oeil se fasse sur la rétine et non pas en avant ou en arrière de la rétine. En cas d’astigmatisme associé, le Laser Excimer va aplatir la cornée ou la cambrer sur un axe et non sur toute la surface de la cornée pour obtenir l’effet réfractif. Pour la presbytie, le Laser Excimer va rendre la cornée multifocale, augmenter l’asphéricité de la cornée, enlever l’amétropie de loin, dans certains cas myopiser légèrement l’oeil non dominant.

PKR, LASIK

Lorsque le Laser Excimer est appliqué à la surface de la cornée, la technique s’appelle Laser Excimer Surface ou PKR (Photo Kératectomie Réfractive)

Lorsque le Laser Excimer est appliqué sous une découpe très fine (100 µ) de la cornée appelé lenticule, la technique s’appelle LASIK

RÉSULTATS DE LA PKR ET DU LASIK

Tous les patients ne sont pas opérables selon ces méthodes cornéennes en particulier les myopies fortes, les cornées fines ou irrégulières, les cornées pathologiques

Néanmoins, l’amélioration des indications et de la technologie permet d’augmenter encore la qualité des résultats.
Les résultats de la chirurgie réfractive pour myopie, hypermétropie, astigmatisme sont excellents que ce soit selon la technique LASIK ou PKR si les indications ont été bien posées et la technique bien choisie.
Le taux de réussite avec une acuité visuelle à 10/10 est de 97% environ.
Une reprise peut néanmoins être nécessaire si le résultat n’est pas parfait après la première intervention. Elle ne peut se faire qu’après réévaluation complète de la forme et de l’épaisseur de la cornée permettant d’être certain que la reprise peut être faite sans risque.
Le taux de reprises du Dr.Leroux Les Jardins est inférieur à 1%.

PRÉCISIONS TECHNOLOGIQUES SUR LES LASERS EXCIMER DE DERNIÈRE GÉNÉRATION.

LES SYSTÈMES « EYE TRACKER »

Le centrage de la photo ablation se fait sur l’axe visuel ou sur le centre de la pupille du patient. Un système de caméra vidéo repère le centre du traitement et suit les mouvements de l’œil. Si l’œil bouge, le laser suit les mouvements très rapidement ce qui empêche tout décentrement. En cas de mouvement trop important, il bloque le laser et arrête tout traitement.

L’ÉCONOMIE DE TISSU : « TISSUE SAVING »

La photo ablation au laser excimer diminue l’épaisseur de la cornée. Les lasers les plus récents permettent d’utiliser moins d’épaisseur de cornée avec le même résultat réfractif.

LE CENTRAGE DU TRAITEMENT SUR L’AXE VISUEL ET NON SUR LE CENTRE DE LA PUPILLE.

Le même examen que celui décrit plus haut permet de repérer l’axe visuel et le centre de la pupille. Lorsque les deux axes sont distincts (angle Kappa élevé, fréquent chez les hypermétropes) le laser prend l’axe visuel comme centre du traitement ce qui évite les décentrements et améliore les résultats.

LE TRAITEMENT DES ABERRATIONS DE HAUT GRADE.

L’examen préopératoire comprend une aberromêtrie mesurant les aberrations de bas grade (correspondant à l’amétropie à traiter) et des aberrations de haut grade. Une cornée normale ne doit pas avoir d’aberrations cornéennes élevées en particuliers de la « coma ». S’il y a des aberrations élevées, ce peut être le signe d’une cornée pathologique qui ne doit pas être opérée en paticulier en Lasik (risque d’ectasie cornéenne). Une cornée normale présente peu d’aberrations de haut grade. Il n’y a pas de différence significative entre un traitement personalisé et les traitements standarts des lasers actuels pour une cornée normale. Cette méthode s’applique principalement lorsqu’une reprise est nécessaire et qu’il y a un décentrement ou une irrégularité inhabituelle postopératoire responsables des aberrations de haut grade élevées.La qualité de vision obtenue est meilleure si le laser supprime aussi les aberrations de haut grade. Il s’agit d’un traitement personnalisé.

LA RECONNAISSANCE IRIENNE ET DE LA CYCLOTORSION

Un examen préopératoire prend plusieurs photographies de l’œil à opérer et repère les caractéristiques de l’iris du patient, chaque iris étant unique (reconnaissance irienne). Les images sont transmises au laser qui reconnaît l’œil, l’iris et l’axe de l’astigmatisme. Certains patients ont une rotation de l’œil en position allongée, ce qui change l’axe de l’astigmatisme à traiter. Le laser compare les repères de l’iris du patient assis et allongé et corrige la cyclotorsion. Le traitement de l’astigmatisme est ainsi fait dans le bon axe même en cas de cyclotorsion. Les résultats en sont considérablement améliorés même en cas de fort astigmatisme.

PRÉCISIONS TECHNOLOGIQUES SUR LE LASER FEMTOSECONDES PERMETTANT DE FAIRE LA DÉCOUPE DU LENTICULE LORS DU LASIK

La découpe du lenticule se faisait avec un micro kératome (découpe mécanique) jusqu’à il y a 4 ans. Elle se fait maintenant avec un laser appelé Laser Femtosecondes.

La découpe du lenticule se faisait avec un micro kératome (découpe mécanique) jusqu’à il y a 4 ans. Elle se fait maintenant avec un laser appelé Femtosecondes qui offre plus de sécurité et de précision quant à l’épaisseur du lenticule. La rapidité de la récupération visuelle est la même que l’on utilise le microkératôme mécanique ou le laser femtosecondes.
Le Dr. Leroux Les Jardins préfère utiliser le Laser Femtosecondes pour des raisons de sécurité et de précision de la découpe.

BILAN PRÉOPÉRATOIRE DE CHIRURGIE RÉFRACTIVE

Avant de poser l’indication d’une chirurgie réfractive, le bilan préopératoire permet de vérifier que la cornée mais aussi l’ensemble du système visuel est normal.

INDICATIONS / CONTRE-INDICATIONS À LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE CORNÉENNE AU LASER EXCIMER

La cornée doit être normale pour pouvoir bénéficier d’une Chirurgie Réfractive Cornéenne.

PRÉCAUTIONS ET SOINS PRÉ ET POSTOPÉRATOIRES

Il ne faut pas mettre de lentilles de contact souples et flexibles 2 à 3 jours avant l’intervention.
Il ne faut pas partir après l’intervention au volant de son véhicule ou en moto (!).
Il est préférable d’être accompagné(e) pour le retour de la clinique, la personne accompagnante prenant le volant.
Il est possible aussi de repartir en taxi ou en transport en commun (plutôt le bus que le métro).
Des collyres ont été prescrits et doivent être mis comme indiqué sur l’ordonnance.
Il ne faut pas se frotter les yeux pendant 1 mois minimum.
Il ne faut pas mettre les yeux dans l’eau de la mer, de la piscine pendant un mois minimum.
Après Lasik, il ne faut pas faire de sport de combat pendant 3 mois.
Après PKR, il faut bien se protéger du soleil (lunettes de soleil, chapeau ou casquette) pendant 3 mois.