EXAMENS

ETUDE DE LA QUALITE DES LARMES

Il est nécessire de connaitre la qualité des larmes des patients avant de faire chirurgie réfractive, ou une chirurgie de la cataracte, ou dans le bilan d’une pathologie générale (maladie de Gougerot Sjôgren).

L’examen de la qualité et de la quantité des larmes doit comporter :

  • La quantité des larmes par la mesure du prisme des larmes,
  • La qualité des larmes par la mesure du BUT (Brake Up Time) qui permet de savoir si le film lacrymal « casse  » rapidement ou non entre deux clignements. Si le temps de rupture du film lacrymal est court, cela signifie qu’il n’y a pas assez de « gras » protecteur dans les larmes et que les glandes de Meibomius situées dans les paupières sont peu productives du gras protecteur des larmes ou de mauvaise qualité.
  • La visualisation des glandes de Meibomius permet de voir si elles sont partiellement ou totalement atrophiques ou au contraire bien présentes dilatées ou non.
  • L’interféromêtrie permet de mesurer la quantité de gras présent dans les larmes.
  • On peut aussi mesurer la rougeur globale de la conjonctive et des paupières.
  • On mesure et on voit la qualité du clignement, certains clignements sont trop rares ou incomplets ce qui favorise la sécheresse de la cornée.                   
  • Ces examens permettent de comprendre les raisons de la sécheresse ou sensation de sécheresse oculaire et de trouver le traitement adapté.
  • Par ailleurs, dans certains cas, les irritations et sécheresses oculaires sont aggravées par la présence de DEMODEX dans la racine des cils.
  • Il existe un nouveau traitement par lumière  pulsée IPL qui a une efficacité en cas de sécheresse avec facteur inflammatoire ou rosacée importants. Le traitement IPL agit en plus en détruisant les Demodex ce qui procure un soulagement immédiat des irritations, blépharites et sensation de sécheresse.

Le cabinet du Dr S. LEROUX LES JARDINS est équipé pour faire ces examen et ce traitement.