EXAMENS

TOPOGRAPHIE CORNÉENNE ET CHIRURGIE REFRACTIVE

Topographes Cornéens utilisés

Topographe Orbscan

La topographie cornéenne est un examen fondamental avant toute chirurgie réfractive cornéenne LASIK ou PKR. Elle permet de vérifier que la cornée est normale et que les résultats et l’évolution seront favorables.
Le Dr. Leroux Les Jardins utilise deux appareils distincts pour pouvoir comparer et valider les résultats avec le maximum de sécurité.

Le topographe Orbscan permet de savoir si le patient est opérarable en Chiruugie Réfractive et quelle méthode doit être utilisée.

Il faut mesurer la forme, l’épaisseur de la cornée, vérifier différents critères de normalité de la cornée, mesurer l’asphéricité de la cornée.
Il est fondamental, afin d’empêcher une évolution défavorable après LASIK, de n’opérer en LASIK qu’une cornée normale selon de nombreux critères
Une cornée trop fine, irrégulière, avec un astigmatisme de forme atypique asymétrique sera récusée pour un LASIK.

Pour choisir la bonne méthode chirurgicale (Lasik ou PKR), la topographie cornéenne est indispensable car elle renseigne la forme de la cornée, l’épaisseur de la cornée, le centrage de la zone la plus fine, le bombement de la face antérieure et surtout postérieure de la cornée, la symétrie entre les deux yeux (énantiomorphisme), la symétrie ou l’asymétrie de l’astigmatisme.

Il existe un logiciel appelé SCORE DE GATINEL(C) sur le topographe ORBSCAN qui étudie 6 facteurs de la topographie cornéenne et donne un score.

Lorsque le score est inférieur à -1.2, un lasik est possible. entres -1 et +1.00 une PKR est possible. Au delà, il faut surveiller sans faire de chirurgie réfractive car il peut s’agir d’une cornée fragile qui ne supportera pas une chirurgie réfractive cornéenne.

 Lorsqu’un LASIK n’est pas indiqué mais qu’il est possible de faire un laser surface (PKR) les résultats sont similaires à ceux du LASIK pour une myopie inférieure à 7 Dioptries.

La topographie cornéenne est indispensable pour apprécier les résultats obtenus après chirurgie réfractive en mesurant et en visualisant les changements réfractifs de la forme de la cornée après lasik, en vérifiant le bon centrage et la régularité du traitement.
En cas de modification du résultat la topographie cornéenne permet de montrer si le changement provient de la cornée ou non.

Dans certains cas rares, l’évolution après LASIK est marquée par l’apparition d’une myopie et d’un astigmatisme évolutifs. Cette complication est appelée Ectasie Cornéenne post LASIK ou kératocône post LASIK.
Si un changement de l’acuité visuelle survient après une intervention LASIK, il est important de faire un contrôle ophtalmologique et une topographie cornéenne pour faire le diagnostic de cette évolution atypique.
Il faut alors surveiller régulièrement la topographie cornéenne et l’acuité visuelle.
S’il y a une évolution avec aggravation, il peut être nécessaire de prendre la décision de faire un traitement.
A ce jour, le Cross-linking et les anneaux intracornéens permettent dans la majorité des cas de stopper une évolution défavorable.
Il est donc important de faire le diagnostic précoce de cette complication rare post LASIK.

TOPOGRAPHIE CORNEENNE ET CATARACTE

La topographie cornéenne est indispensable avant une chirurgie de la cataracte pour vérifier que la cornée est normale et n’est pas responsable d’une acuité visuelle insuffisante ou abaissée.

Elle sert à vérifier l’axe de l’astigmatisme qui sera corrigé par un implant torique (corrigeant l’astigmatisme).

Elle mesure l’astigmatisme de la face postérieure de la cornée qui est pris en compte maintenant pour le calcul des implants toriques.

En cas de cornée pathologique, elle permet de savoir si la mauvaise acuité visuelle est due à la cataracte ou à la cornée pathologique.

En effet, dans certains cas, il peut y avoir une cataracte mais aussi une pathologie cornéenne. Il faut faire le diagnostic et séparer les deux pathologie pour poser la bonne indication chirurgicale, une chirurgie de la cataracte alors que la cornée est responsable de l’acuité visuelle déficience ne peut pas donner un bon résultat visuel ce qui est source de déception.

Enfin, lorsqu’on envisage de mettre un implant multi focal, il faut vérifier plusieurs choses dont la forme de la cornée qui doit être normale.
Il faut aussi mesurer que l’angle Kappa : L’angle Kappa est l’angle qui existe entre la ligne passant de la fovéa au centre de la pupille et la ligne passant de la fovéa à l’axe visuel. La mesure de l’angle kappa se fait avec la topographie de la cornée.

Un angle Kappa élevé peut entrainer un moins bon résultat visuel avec un implant multi focal.

Kératocône méconnu responsable de la baisse d'acuité visuelle (non due a une cataracte).